Skip Navigation LinksEtat-parasitaire

Etat Parasitaire : Mérule, Capricorne,...​ ​

Cette information n’a pour seul objet, la sensibilisation des propriétaires de bien infesté par des agents biologiques d’altération du bois.  Il est souhaitable de recourir à un professionnel pour définir le type exacte de ou des agents biologiques, faire évaluer l’étendue des dégâts et définir le mode opératoire pour l’éradication.

Nota : Conformément à l’article 9 de la loi n° 99-471 du 8 juin 1999, la personne ayant réalisé un état parasitaire n’exerce aucune activité de traitement préventif, curatif ou d’entretien de lutte contre les termites.

 

 

Il existe 4 familles d’agents biologiques de dégradation du bois (liste non exhaustive)

Famille  Types

Coléoptères
Les insectes à larves xylophages

- De la famille des Cerambycidae
- De la famille des Bostrychidae
- De la famille des Anobiidae
- De la famille des Curculionidae

-Capricorne des maisons, Capricorne du chêne...
-Bostryches, Lyctus …
-Grosses et Petites Vrillettes, Vrillettes des bibliothèques…
-Charançons du bois

Hyménoptères et Coléoptères
Les Insectes Nidificateurs

- Certaines abeilles de la famille des Apidae (Xylocopes…)
- Certaines espèces de fourmis de la famille des Formicidae
- Les agents de piqûres noires des familles des Scolytidae et Platypodidae

Nota : des Hyménoptères à larves xylophages de la famille des Siricidae. Les adultes pondent dans du bois frais et les larves peuvent finir leur développement dans du bois mis en oeuvre (principalement les Sirex).

Isoptères
Les Termites

- La famille des Rhinotermitidae (termites souterrains)
- La famille des Kalotermitidae (termites de bois secs)
- La famille des Termitidae (termites arboricoles)

Les Champignons lignicoles
et lignivores

Nota : Les champignons sont les révélateurs d'un problème d'humidification prolongée du bâti ...

et n'attaquent que les bois humides et non ventilés.

​ ​ ​ ​
- Les agents de discolorations
- Bleuissement, moisissures

- Les agents d'échauffure

- En général du genre Stereum….
- Les agents de pourriture ​ ​- Cubique

-Mérules (5 espèces.)
-Coniophores (2 espèces.)
-Polypores (5 espèces.)
-Trametoïdes (3 espèces.)
-Agaricoïdes (1 espèce.)

- Blanche ou fibreuse

-Corticies (5 espèces.)
-Polyporés (3 espèces.)
-Trametoïdes (1 espèce.)
-Cupulés (1 espèce.)
-Agaricoïdes (4 espèces.)

- Molle -10 espèces

 ​

Développement des champignons lignivores d'agent de pourriture cubique

A la base de tout développement, il y a présence d'un taux anormal d'humidité : vapeur d'eau dans les pièces ou recoins mal ventilés (caves, salles d'eau, cuisine, combles mal isolés), eau stagnante, infiltration, condensation.  Une température ambiante supérieure à 10°C est le deuxième facteur nécessaire au développement des champignons. Carte mérule.jpg

Le processus commence lorsque des spores se déposent sur une pièce de bois suffisamment humide (c'est-à dire renfermant entre 30% et 40% d'humidité) pour permettre leur germination. Les spores sont de microscopiques granules très légers qui sont véhiculés par l'air, l'eau et les animaux. Elles sont donc omniprésentes dans notre environnement. La germination d'une spore produit un filament microscopique (hyphe) constitué de cellules mises bout à bout. Progressivement, de nouvelles cellules sont formées, soit aux extrémités de l'hyphe, soit par ramification, pour donner le corps du champignon, le mycélium. 

Au sein de la matière ligneuse infectée, les hyphes se fraient un passage de cellule en cellule et, grâce au système enzymatique spécifique qu'ils excrètent, le champignon digère progressivement certains constituants des cellules du bois (champignons saprolignivores ).  

La mérule développe un mycélium qui peut prendre la forme d'un voile, de coussinets, de galettes ou de cordons (cordons mycéliens). La fonction de ces cordons mycéliens ou rizomorphes est d'acheminer l'eau et les substances nutritives de l'endroit où le champignon les trouve vers l'ensemble de son mycélium, lui permettant ainsi de se propager dans des zones qui ne lui sont a priori pas favorables. Ce développement superficiel peut donc se faire sur des matériaux non assimilables, tels que les maçonneries ou la terre.

Méthodes employées pour les investigations 

Selon la norme NFP 03-200

- préciser le type de pourriture Cubique, fibreuse, molle
- identifier les éléments infestés et ceux qui ne le sont pas, sans démontages ni sondages destructifs 
- infestation = présence ou indice de présence, sans préciser l’état d’activité
Selon la norme NF EN 14128

- la nécessité de recourir à des produits curatifs doit découler d’un diagnostic soigné d’expert ou de spécialistes qualifiés destiné à déterminer les causes précises du dommage à réparer.​
Selon la norme TS 150003

- précise les investigations à mener, les opérations de traitement et travaux complémentaires indispensables ... ​
​Fiche technique CEDI2M :  2014-CEDI2M Fiche-ADBDB-MERULE.pdf