Skip Navigation LinksDiagnostic-bâtiment

​Le diagnostic technique 

Le radon dans les Bâtiments

Sur la base de la connaissance du niveau de dépistage du radon, le diagnostic technique d'un bâtiment correspond à une inspection méthodique du bâtiment et de son environnement immédiat de façon à pouvoir d'une part, définir les causes de la présence de radon dans le bâtiment et d'autre part à donner les éléments nécessaires à l'élaboration de solutions de remédiation pour lutter contre la présence de radon en tenant compte de l'impact global sur le bâtiment du choix de solutions. 
​Depuis le 1er février 2011, la norme AFNOR NF X 46-040 : Traitement du radon dans les immeubles bâtis. Référentiel de diagnostic technique relatif à la présence de radon dans les immeubles bâtis, définit les missions et la méthodologie du diagnostic technique.

Ce diagnostic technique doit intégrer :

  1. Des informations générales sur le bâtiment et son environnement : année de construction, type de bâtiment et constitution, surface au sol, nombre de niveau, réhabilitations éventuelles,
  2. Une description du soubassement : types et constitution du soubassement, surface au sol et état d'étanchement de chaque type de soubassement (dallage sur terre-plein, vide sanitaire, cave), identification des voies potentielles d'entrée du radon par l'interface sol-bâtiment (porte de cave, trappes, réseaux fluides),
  3. Une description du système de ventilation et une évaluation du niveau d'aération des espaces de vie du bâtiment.
  4. Une description des systèmes du bâtiment (chauffage, chauffe-eau, ).

 
En fonction du type de bâtiment rencontré et notamment devant des bâtiments de grande surface au sol et/ou avec des soubassements complexes, des mesures complémentaires (mesures ponctuelles ou en continu de concentration en radon, flux d'exhalation des matériaux, mesure de radon dans l'eau, ) pourront être menées afin d'aider à identifier les voies d'entrées du radon dans celui-ci ainsi que des termes sources (matériaux de construction, eau). Egalement des évaluations plus précises du renouvellement d'air du bâtiment pourront être entreprises.